Curry Miesmuscheln

Moules? Miam!

En Suisse, les moules ne sont certainement pas un plat de tous les jours. Dans notre pays sans accès à la mer, on a pris l’habitude de manger des poissons marins, mais les fruits de mer sont toujours considérés d’un œil scéptique par beaucoup de nos compatriotes. Mais moi, j’adore les moules, et quand je les découvre sur la carte d’un restaurant,
je ne peux m’empêcher de les commander. D’habitude, les moules figurent sur la carte dès l’automne, plus précisément pendant les mois avec un «r».

Peut on manger des moules dans les mois sans «r»?

La période de septembre à avril est considérée la saison des moules. Pendant longtemps, on disait qu’il fallait manger les moules uniquement pendant cette période. Cela s’explique d’un côté par le manque de réfrigération et de stockage adéquats – en été, les moules se détérioraient beaucoup plus rapidement et il était impossible de les transporter sur de longues distances.

D’un autre côté, les moules se nourrissent d’algues dont certaines espèces peuvent laisser de petites quantités de substances toxiques dans les moules. En été, quand il fait très chaud, les moules consomment beaucoup d’algues de sorte que le taux de toxines peut atteindre un niveau dangereux pour la santé.

Et pourtant, il ne faut jamais éviter de manger des moules. Elles sont soumises à un contrôle rigoureux avant d’être vendues dans les supermarchés. Après la pêche, on les garde un certain temps dans de l’eau propre leur donnant le temps de se rincer et d’éliminer d’éventuelles substances toxiques. Par précaution, on devrait seulement s’abstenir de consommer des moules fraîchement pêchées en été.

Les moules, ma nouvelle spécialité ultra-rapide

Bien que j’adore les moules, je ne les avais jamais préparées. J’avais toujours l’impression que c’était trop compliqué … bien à tord! Je l’ai essayé l’autre jour et j’ai été étonnée de constater que le plat était prêt en si peu de temps. Je crois que, désormais, je les mettrai assez souvent sur la table.

Les «cozze marinara» (moules marinières) sont mes préférées, cuites avec seulement un peu d’ail, du vin blanc et du persil, servies avec des crostinis, c’est tout. Mais si j’ose enfin faire la cuisine avec ces coquillages, je veux aussi essayer une nouvelle recette.

Pour s’assurer qu’aucune moule ne soit mauvaise, on devrait les tester avant la cuisson: quand on les touche ou quand on les laisse délicatement tomber sur le plan de travail, elles devraient se fermer immédiatement. C’est la preuve qu’elles sont vivantes et donc fraîches. Il vaut mieux jeter les moules qui restent ouvertes, car elle pourraient être mauvaises. À la cuisson, par contre, les moules devraient s’ouvrir parce qu’elle meurent. On devrait jeter également les moules rester fermées.

N’oubliez pas de laver les moules.

Muscheln waschen

Bien laver les moules en les brossant sous l’eau froide.

Bart schneiden.jpg

Couper éventuellement la «barbe» avec des ciseaux, ne pas la tirer.

Et maintenant, ça va vite: cuire les moules avec de la pâte de curry et du lait de coco et elles sont déjà prêtes à servir. Vous pouvez les manger comme ça en entrée, mais vous pouvez aussi en faire un plat rassasiant en les servant avec des spaghettis. Je suis sûre que vous avez envie d’essayer la recette tout de suite. Vous trouverez le lien en dessous de la photo.

_MG_8309_low

Spaghettis aux moules à la sauce curry

 

Weitere tolle Rezepte mit Muscheln findet ihr in der neuesten Ausgabe der Betty Bossi Zeitung!

Vous trouverez d’autres recettes délicieuses dans l’édition actuelle du journal Betty Bossi!