_DSC0585-2

Gado-gado – salade indonésienne à la sauce aux cacahuètes

Le vendredi est mon jour de blog. Et vendredi, quand j’ai préparé cet article, il faisait une chaleur tropicale. Tropicale? Oui, carrément – et j’ai exactement ce qu’il faut. Dans mon coffret de recettes «Souvenirs de voyages», le gado-gado attend depuis longtemps le moment d’être présenté à vous. La recette vient d’un petit restaurant à Bali.

Pendant que j’émince les légumes dans la cuisine, des gouttes de sueur se forment sur mon visage et le dangdut (j’y reviendrai) résonne dans toute la maison; l’ambiance tropicale s’accorde parfaitement bien avec mes souvenirs: le petit ruma makan, un restaurant simple et familial entouré de rizières vertes, le bruissement délicat des épis dans la brise et le léger cliquetis du carillon éolien en bambou.

La maison n’a qu’un seul mur, les autres côtés sont seulement munies de stores en bambou. Les enfants des patrons jouent entre les quatre tables; lui, il est quelque part dans les champs, elle est dans la cuisine en train de préparer le meilleur gado-gado que j’aie jamais mangé! Les légumes varient en fonction de la saison, il contient souvent des liserons d’eau et des haricots. Mais l’essentiel d’un bon gado-gado, c’est la sauce! Et la gentille Balinaise m’a révélé sa recette.

_DSC0557-1

Vous pouvez naturellement écraser les cacahuètes vous-mêmes dans le mortier, mais dans la recette du ruma makan on utilise du beurre de cacahuète, c’est non seulement pratique, mais aussi délicieux! Il vous faut encore de la sauce soja, du gingembre, du piment, du jus de citron vert, de l’ail, de la citronnelle et du lait de coco; vous mixez tout – et c’est prêt.

Pour le choix des légumes, je me suis aussi laissée inspirer par la saison: aujourd’hui ce sont des haricots, du chou chinois, des germes de haricots mungo, des concombres et des tomates ainsi que des œufs durs qui, pour moi, sont indispensables dans un bon gado-gado. Et je vous ai préparé une deuxième variante que j’adore également.

_DSC0566-1

Le chou chinois, la concombre et les tomates sont crus, les germes et les épis de maïs sont blanchis et les haricots cuits al dente. Pour moi, un gado-gado contient obligatoirement des œufs durs. Mettre un peu de sauce aux cacahuètes sur les légumes au moment de servir et présenter le reste de la sauce à part.

J’ai souvent visité l’Indonésie, je parle même un tout petit peu bahasa Indonesia et j’ai non seulement ramené des recettes, mais aussi développé une prédilection pour la musique indonésienne, du gamelan classique au dangdut, la musique pop des années 1970. Si vous servez un gado-gado, cherchez du gamelan ou du dangdut sur un service de streaming musical. Et s’il fait aussi chaud que l’autre jour dans ma cuisine, vous avez le cadre idéal pour un voyage virtuel en Indonésie. Bon appétit ou bien: selamat makan!

_DSC0593-3

Le gado-gado et servi avec du kroepoek. Les chips croustillants de crevettes se marient parfaitement avec la sauce aux cacahuètes, mais attention au grand risque d’addiction!

_DSC0620-5

Vous pouvez présenter les légumes du gado-gado séparément dans des assiettes individuelles ou mélangés dans un grand plat. Cette variante contient en plus du tofu fumé, coupé en lanières et sauté, c’est également un délice!

 

Si vous voulez essayer ce plat, vous pouvez télécharger la recette ici:

Gado-gado – salade indonésienne de légumes à la sauce aux cacahuètes