Femmes au foyer!

La parfaite épouse. La cuisine et le four font le bonheur des femmes. Coiffées et maquillées à la perfection, elles sourient complètement à l’aise dans leurs tabliers impeccablement repassés et leurs chemisiers parfaitement propres et sans aucune tache. Voilà l’image familière de la parfaite ménagère telle que la publicité des années cinquante nous la présentait.

De nos jours, nous, les femmes, nous savons que nous devons souvent préparer le repas du soir pour notre chéri ou nos chéris en rentrant fatiguées du travail (bien qu’on aime faire la cuisine, c’est parfois simplement un peu trop stressant…) – et à ces moments-là, ma coiffure n’est pas parfaite, le maquillage n’est plus ce qu’il était le matin, et dans la maison on ne trouve pas de tablier repassé, ni même non repassé, car il n’y en aucun. Des taches de sauce et de graisse sur les vêtements, par contre, il y en a assez souvent… Puisque il en est de même chez mes amies, je croyais que l’époque de la parfaite ménagère heureuse était bel et bien passée.

Loin de là! Aujourd’hui, cette image de la femme fait un grand retour. L’autre jour, en bouquinant dans une librairie, j’étais surprise de voir bien des douzaines de ces parfaites ménagère souriantes sur les couvertures des livres de cuisine, et ceci souvent même dans le look des années cinquante! La femme au foyer, c’est apparemment une nouvelle tendance actuelle.

Ce sont souvent des livres de pâtisserie qui montrent des femmes – des femmes jeunes, indépendantes et commerçantes – qui endossent parfaitement le rôle classique de la femme. On a l’impression de se retrouver dans les années cinquante, comme si l’émancipation n’avait jamais eu lieu. Ou est-ce peut-être la deuxième partie de l’émancipation? Je ne sais pas. Mais j’insiste, la plupart des femmes que je connais ne correspondent pas à cette image quand elles font la cuisine…

 

 

 

Ralf Frenzel: sweet & easy - Enie backt: neue Rezepte.

Ralf Frenzel: sweet & easy – Enie backt: neue Rezepte.

Fanny Rose: La cuisine picarde de Mamie.

Fanny Rose: La cuisine picarde de Mamie.

Cynthia Barcomi: Backen. I love baking.

Cynthia Barcomi: Backen. I love baking.

 

Pour être juste, je dois avouer que certaines de ces «ménagères» heureuses font vraiment de très beaux livres. Et je sais par expérience qu’il est impossible de réaliser un tel projet sans transpirer et sans faire des taches de chocolat sur la t-shirt qui est loin d’être blanche et repassée. C’est humain de vouloir rêver un peu, et les rêves de nos jours semblent être enrobés de nostalgie du passé. Ou est-ce plutôt le désir de la vie parfaite?

Lotta Lundgren: Komm du mir nach Hause.  Das Kochbuch für die perfekte Ehefrau.

Lotta Lundgren: Et si j’étais ta petite femme.
Le livre de cuisine pour la parfaite épouse.